Ipcinfo home

Map detail

Burundi: Situation de l’insécurité alimentaire aiguë actuelle Juillet‐Septembre 2016

01/07/2016 - 30/09/2016
Burundi
Description

19% de la population burundaise, soit environ 1 460 000 personnes sont en phases humanitaires (phase 3&4 de l’IPC). Les dépressions de l’Est retombent dans la phase 3 de l’IPC, alors qu’elles étaient en phase II durant la première moitié de l’année 2016.

 

La limitation des échanges et mouvements transfrontaliers avec la Tanzanie, la hausse des prix des produits alimentaires de base ainsi que le déficit hydrique sur la saison 2016B constituent des facteurs ayant provoqué la détérioration alimentaire.

 

Ces mêmes facteurs ont été à la base de la phase III de crise alimentaire relevée dans la région du Bweru (une partie des Plateaux Secs de l’Est) dont la production de la saison 2016B a chuté de 17% et de 30% respectivement par rapport aux récoltes de 2015B et à la moyenne des saisons B des 4 dernières années (2012 à 2015), la diminution de la production nationale étant de 0,8% par rapport à 2015B.

 

Quelques communes (Nyabiraba, Isare, Kabezi, Mutambu et Kanyosha) de la Crête Congo Nil entourant la mairie de Bujumbura restent dans la phase III. En plus de problématique de hausse des prix, beaucoup de ménages n’ont pas encore recouvré les opportunités de revenus naguères offertes par la proximité de la ville avant les perturbations sécuritaires qui ont prévalues depuis avril 2015.

 

Le reste du pays est classé dans la phase II, avec quelques facteurs de risque à surveiller comme la montée généralisée des prix, les aléas climatiques, les mouvements et échanges transfrontaliers, les maladies et ravageurs de plantes.

 

Téléchargez ci-dessous le rapport de l'analyse de l'insécurité alimentaire aiguë (en français)>>

Food Security ClustersFEWS NETFAOThe Comité permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS)CARE InternationalACF
The World Food Programme (WFP)unicefSICASave the ChildrenOxfamThe Joint research Center (JRC) of the European CommissionIGAD